Disputes incessantes durant ma grossesse et BB prévu pour mars... | Guide Maman Bébé

S’inscrire ou Se connecter pour pouvoir participer au forum
Publié le lundi 28 novembre 2016 Mimika55

Bonjour Lisou87, Tout d'abord je tenais à te dire que Ton post m'a touchée et à t'encourager à ne pas baisser les bras,il y a des jours où tu dois te Sentir désemparée et tourmentée. Tu as demandé s'ily en avait qui vivait cette situation et c'est mon Cas j'ai eu l'impression de lire ma vie. On pense Souvent être seule dans ces situations. Pour ne pas faire de copié collé mon histoire et similaire à quasi peu de chose prés. Je trouve le courage de rester Pour le Bb et c'est devenu la force. En réalité Dans le fond c'est pathétique d'en arriver là. Faire un enfant devrait rapprocher les Couples. Je m'efforce d'être conciliante Mais rien y fait, il me sort des phrases Tellement blessantes. Il dit qu'il va m'abondonner Avec l'enfant et que je verrais ce que ça me fera Et il me dit qu'il regrette d'en être arrivé là, qu'il est coincé. Pour restituer le contexte Nous vivons un déménagement assez loin de Nos proches plus Une nouvelle prise de poste pour lui Travail stressant . Mais je crois que ce n'est Pas une raison. Je vois qu'il ne me supporte plus Chaque geste et phrase que je fait ou dis Il me casse, selon lui ce sont les hormones qui Me rendent insupportable. En vrai, C'est possible que je sois déstabilisée mais Je pense qu'il y'a beaucoup de tension en lui et il Me dit que je ne vois qu'une partie de L'iceberg de son problème avec moi !! Mais vu qur c'est difficile de le faire parler Aller savoir comment arranger le truc , On ne se comprend plus la moindre phrase est Mal interprété !! C'est la cata ! Je vais avoir mon 1 enfant avec Quelqu'un qui vraisemblablement ne m'aime plus Et n'a plus d'espoir en notre couple. A force Je n'éprouve plus grand chose meme les phrases Méchantes ne me touchent plus! Merci d'avoir Lu mon histoire, et merci de vos interventions Bon courage à celles qui vivent cela et bien pires parfois !

Publié le jeudi 17 novembre 2016 Lisou87

Bonjour, Je suis enceinte de 5 mois ½ d’un petit garçon prévu pour mars, et en couple depuis 9 ans avec mon compagnon. Nous avons mûrement réfléchi la décision tous les 2 avec mon compagnon avant de faire ce bébé, et ce choix relève d’un choix en commun, assumé et voulu : nous le voyions comme une nouvelle étape de notre vie à deux, un prolongement de notre histoire. Mon compagnon a toujours eu un caractère affirmé ; il a tendance à s’emporter facilement, est nerveux et souvent colérique, autoritaire. A côté de cela, il est enjoué, câlin, généreux et souvent près à aider. Il peut être adorable comme être complètement détestable. De mon côté, ayant un caractère plutôt conciliant, je fuis le conflit car je ne me sens pas assez forte et j’estime que ce n’est pas dans ma vie personnelle que je devrais me battre mais bien trouver une épaule sur laquelle me reposer… Malgré tout, certaines situations me semblent inacceptables, je trouve qu’il me manque souvent de respect dans sa manière de se comporter avec moi, raison pour laquelle nous nous disputions fréquemment car je refuse de fermer la porte au dialogue, ceci avant même que je sois enceinte. J’ai longtemps hésité avant de sauter le pas du bébé, connaissant les travers de notre relation, et comme cela s’arrangeait toujours avec de belles promesses à la clé, je me suis dit pourquoi pas ? Cependant, depuis que je suis enceinte, nos disputes sont récurrentes (tous les 2-3 jours) et je suis source de reproches permanents pour tout et n’importe quoi : les taches ménagères que j’ai plus de difficulté à faire à cause de la fatigue, les relations au lit car j’ai des problèmes de mycoses et baisse de libido, le fait que lorsque je suis fatiguée, il me dise que lui aussi et que je ne suis pas la seule dans ce cas, des malentendus sur des sujets divers, etc. Pour exemple, cette nuit, j’ai eu une crampe très douloureuse dans les jambes, crampe qui m’a fait arracher un cri de douleur : réveillé brutalement, il a paniqué et du coup, il m’a hurlé littéralement dessus, ne sachant que faire, en me rétorquant que c’était de ma faute, que je devais boire plus, baisser le chauffage, etc. J’étais fatiguée également car réveillée en pleine nuit et c’était douloureux, donc je lui suis « rentrée dedans » en lui disant que je n’y étais pour rien et voilà qu’il est parti à me dénigrer avec des « ma pauvre fille », « tu ne comprends rien ». Je trouve ces mots de plus en plus durs, je dois toujours me justifier et cela m’épuise. J’ai mal qu’il me parle ainsi et je suis perdue face à ces réactions qui sont de plus en plus exacerbées. En général, les disputes finissent par mes sanglots et il revient adorable en s’excusant de s’être emporté, il me dit qu’il m’aime et qu’il ne recommencera pas. Je lui dis qu’il faut qu’il aille voir quelqu’un pour calmer son caractère mais il refuse de croire qu’il a tord et de voir que j’en souffre. A cela se rajoutent mon travail la journée, mes angoisses et mes questions car c’est mon premier enfant, les injections quotidiennes de Lovenox car j’ai des problèmes de santé liés à ma circulation sanguine qui médicalisent ma grossesse (traitement auquel il s’était d’ailleurs fermement opposé et qu’il me reproche souvent d’avoir pris). J’en ai vraiment marre de ses sautes d’humeurs, des « tu aurais du faire ci », de ces disputes incessantes, je ne me sens pas soutenue dans un moment et vulnérable durant ce moment de la vie unique que j’idéalisais peut-être... Je ne sais plus quelle attitude adopter ni à qui me confier (nos amis sont des amis communs) et cela me rend particulièrement triste. De plus, cela me fait culpabiliser pour notre futur fils : je sais qu’il ressent tout dans mon ventre et ça m’angoisse d’autant plus. J’ai maintenant peur d’avoir fait le mauvais choix … Bien qu’il ait de nombreux bons côtés, son « côté noir » prend beaucoup le dessus en ce moment. Il « explose » régulièrement. Mon entourage s’en est également rendu compte et trouve qu’il me manque de respect et est très égoiste. Je me demande s’il n’est pas jaloux de ma grossesse comme beaucoup de choses tournent autour de moi (y compris la famille et les amis) et regrette que je ne m’occupe pas plus de lui et que les autres ne fassent pas davantage attention à son cas. Je suis désolée de m’être étalée dans ce long post mais j’ai besoin d’en parler pour surmonter tout cela et être plus sereine. Est-ce que vous aussi avez vécu ce type de situation ? Comment avez-vous fait face ? Quels sont vos conseils ? Merci d’avance.

Répondre à ce post, connectez-vous.
Publié le jeudi 17 novembre 2016 Lisou87

Bonjour,

Je suis enceinte de 5 mois ½ d’un petit garçon prévu pour mars, et en couple depuis 9 ans avec mon compagnon. Nous avons mûrement réfléchi la décision tous les 2 avec mon compagnon avant de faire ce bébé, et ce choix relève d’un choix en commun, assumé et voulu : nous le voyions comme une nouvelle étape de notre vie à deux, un prolongement de notre histoire.

Mon compagnon a toujours eu un caractère affirmé ; il a tendance à s’emporter facilement, est nerveux et souvent colérique, autoritaire. A côté de cela, il est enjoué, câlin, généreux et souvent près à aider. Il peut être adorable comme être complètement détestable.
De mon côté, ayant un caractère plutôt conciliant, je fuis le conflit car je ne me sens pas assez forte et j’estime que ce n’est pas dans ma vie personnelle que je devrais me battre mais bien trouver une épaule sur laquelle me reposer… Malgré tout, certaines situations me semblent inacceptables, je trouve qu’il me manque souvent de respect dans sa manière de se comporter avec moi, raison pour laquelle nous nous disputions fréquemment car je refuse de fermer la porte au dialogue, ceci avant même que je sois enceinte.

J’ai longtemps hésité avant de sauter le pas du bébé, connaissant les travers de notre relation, et comme cela s’arrangeait toujours avec de belles promesses à la clé, je me suis dit pourquoi pas ? Cependant, depuis que je suis enceinte, nos disputes sont récurrentes (tous les 2-3 jours) et je suis source de reproches permanents pour tout et n’importe quoi : les taches ménagères que j’ai plus de difficulté à faire à cause de la fatigue, les relations au lit car j’ai des problèmes de mycoses et baisse de libido, le fait que lorsque je suis fatiguée, il me dise que lui aussi et que je ne suis pas la seule dans ce cas, des malentendus sur des sujets divers, etc.
Pour exemple, cette nuit, j’ai eu une crampe très douloureuse dans les jambes, crampe qui m’a fait arracher un cri de douleur : réveillé brutalement, il a paniqué et du coup, il m’a hurlé littéralement dessus, ne sachant que faire, en me rétorquant que c’était de ma faute, que je devais boire plus, baisser le chauffage, etc. J’étais fatiguée également car réveillée en pleine nuit et c’était douloureux, donc je lui suis « rentrée dedans » en lui disant que je n’y étais pour rien et voilà qu’il est parti à me dénigrer avec des « ma pauvre fille », « tu ne comprends rien ». Je trouve ces mots de plus en plus durs, je dois toujours me justifier et cela m’épuise. J’ai mal qu’il me parle ainsi et je suis perdue face à ces réactions qui sont de plus en plus exacerbées.
En général, les disputes finissent par mes sanglots et il revient adorable en s’excusant de s’être emporté, il me dit qu’il m’aime et qu’il ne recommencera pas. Je lui dis qu’il faut qu’il aille voir quelqu’un pour calmer son caractère mais il refuse de croire qu’il a tord et de voir que j’en souffre.

A cela se rajoutent mon travail la journée, mes angoisses et mes questions car c’est mon premier enfant, les injections quotidiennes de Lovenox car j’ai des problèmes de santé liés à ma circulation sanguine qui médicalisent ma grossesse (traitement auquel il s’était d’ailleurs fermement opposé et qu’il me reproche souvent d’avoir pris).

J’en ai vraiment marre de ses sautes d’humeurs, des « tu aurais du faire ci », de ces disputes incessantes, je ne me sens pas soutenue dans un moment et vulnérable durant ce moment de la vie unique que j’idéalisais peut-être... Je ne sais plus quelle attitude adopter ni à qui me confier (nos amis sont des amis communs) et cela me rend particulièrement triste. De plus, cela me fait culpabiliser pour notre futur fils : je sais qu’il ressent tout dans mon ventre et ça m’angoisse d’autant plus. J’ai maintenant peur d’avoir fait le mauvais choix …

Bien qu’il ait de nombreux bons côtés, son « côté noir » prend beaucoup le dessus en ce moment. Il « explose » régulièrement. Mon entourage s’en est également rendu compte et trouve qu’il me manque de respect et est très égoiste. Je me demande s’il n’est pas jaloux de ma grossesse comme beaucoup de choses tournent autour de moi (y compris la famille et les amis) et regrette que je ne m’occupe pas plus de lui et que les autres ne fassent pas davantage attention à son cas.

Je suis désolée de m’être étalée dans ce long post mais j’ai besoin d’en parler pour surmonter tout cela et être plus sereine.
Est-ce que vous aussi avez vécu ce type de situation ? Comment avez-vous fait face ? Quels sont vos conseils ?
Merci d’avance.